top of page

Vers un RGPD plus juste : le plaidoyer des agences média pour une application équilibrée


Infopreneurs_News_RGPD

Dans l'écosystème numérique actuel, où la protection des données personnelles devient une priorité incontournable, le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) se présente comme un pilier fondamental pour l'Union Européenne. Adopté en mai 2018, ce cadre réglementaire vise à renforcer et unifier la protection des données pour les individus au sein de l'UE. Cependant, six ans après son entrée en vigueur, certaines voix s'élèvent pour appeler à une révision de son application. Parmi elles, l'Union des Entreprises de Conseil et d'Achat Média (Udecam) souligne la nécessité d'une approche plus nuancée et équilibrée.


Un appel à l'équité pour les petites entreprises.

Le premier point de contention soulevé par l'Udecam concerne la distorsion de concurrence créée par le RGPD entre les géants du numérique et les plus petites entités. Les obligations de protection des données, bien qu'essentielles, s'avèrent particulièrement lourdes pour les petites et moyennes entreprises (PME) qui n'ont pas les ressources comparables à celles de géants tels que Google ou Meta. L'Udecam plaide pour une différenciation des obligations basée sur la taille des entreprises, les volumes et la nature des données traitées, afin de rétablir un terrain de jeu plus équitable.


La complexité des partenariats commerciaux.

Un autre défi majeur identifié est la communication autour des partenariats commerciaux au moment de la collecte des données. L'obligation, telle que définie par l'article 13 du RGPD, de communiquer clairement avec les individus sur l'utilisation de leurs données se heurte à la réalité des accords commerciaux, souvent dynamiques et susceptibles d'évoluer. Cette situation crée un environnement complexe pour les entreprises qui doivent naviguer entre conformité réglementaire et réalités opérationnelles flexibles.


Vers une collaboration renforcée.

L'Udecam suggère une collaboration accrue entre les autorités de protection des données et les autorités de concurrence pour veiller à une application juste et équilibrée du RGPD. Cette démarche permettrait non seulement de protéger les consommateurs mais aussi de soutenir l'innovation et la croissance dans le secteur numérique. En outre, une clarification des rôles de responsable de traitement, sous-traitant, et responsable conjoint de traitement est demandée pour une meilleure compréhension et application des règles.


Un équilibre à trouver.

L'appel de l'Udecam pour une révision de l'application du RGPD souligne une réalité complexe du monde numérique, où l'équité, l'innovation et la protection des données doivent coexister harmonieusement. La protection des données personnelles est indéniablement cruciale, mais elle ne doit pas entraver la capacité des entreprises, en particulier des PME, à innover et à concurrencer sur le marché.


L'avenir du RGPD, et plus largement de la régulation numérique, résidera dans la capacité des législateurs et des régulateurs à adapter en continu leurs approches pour répondre à l'évolution des technologies et des modèles économiques. Un dialogue ouvert et constructif entre toutes les parties prenantes sera essentiel pour atteindre cet équilibre. En fin de compte, un RGPD plus juste et plus équilibré bénéficiera à tous : utilisateurs, entreprises et société dans son ensemble.




LAgence_IA_Cyril_Darmon

Façonnons ensemble l'avenir !

Développons ensemble votre futur !

————————————————-

❇️ Mon nom est Cyril Darmon.

👉 Vous souhaitez une conférence ou un atelier pratique sur l’Intelligence artificielle ? Contactez-moi en message privé ou au +33695957323

👉 Mes conférences sur l'intelligence artificielle montrent comment le changement opère à travers les entreprises.

👉 J'accompagne les chefs d'entreprise et les entrepreneurs solos à changer d'image à travers le marketing digital et l'intelligence artificielle sur des ateliers ultra-pratiques.

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page